Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Du curatif au prédictif : big data et nanobiotechnologies

4

Et si nous pouvions traiter les patients au stade zéro de la maladie et prédire la probabilité qu’ils contractent des maladies ? Nous pourrions soigner voir prévenir les maladies. Aujourd’hui le monitoring repose uniquement sur le contrôle des effets liés à la prise de médicaments ou de traitements curatifs. Imaginez que l’on puisse croiser les données des trackers de running avec les dossiers médicaux, les données de recensement et les détails liés à vos cartes de fidélité par exemple, pour en déduire la probabilité que vous contractiez une maladie spécifique ? Le big data pourrait nous permettre de passer d’un modèle curatif à un modèle prédictif. C’est exactement ce que Google fait en lançant son intelligence artificielle “faible” dans le domaine de la santé ? Que ferions-nous ensuite de ces modèles probabilistes? Jusqu’à récemment les technologies de monitoring se trouvaient en dehors du corps. Des nanorobots ou nanobots faits à partir d’ADN pourraient un jour constamment patrouiller dans notre corps. Ils pourraient n’agir que lorsqu’ils repèrent des cellules spécifiques, comme les cellules cancéreuses par exemple. Des bioingénieurs travaillent déjà sur ces nanobiotechnologies pour transformer ces machines de la taille de virus en camions de livraisons transportant des médicaments.

La suite ici

(Visited 88 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*