Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les géants technologiques construisent le futur, pas les gouvernements

future photo

Photo by souravdas

La Silicon Valley ne produirait plus de grandes idées qui changent le monde selon certains. Cette idée n’est pas seulement fausse mais aussi dangereuse. Regardez les voitures, les fusées, les ballons et les planeurs diffusant Internet, les assistants vocaux, les drones, les dispositifs de réalité virtuelle et augmentée et l’intelligence artificielle (IA). Les entreprises technologiques ne financent pas seulement de grandes choses ; elles financent les technologies les plus transformatives du monde. Elles s’intéressent à des idées qui, dans plusieurs années, pourraient avoir totalement altéré la vie d’une grande partie de la planète. Les géants technologiques, et non les gouvernements, construisent un futur “augmenté” artificiellement.

Et à moins que les gouvernements n’augmentent considérablement le montant alloué à la recherche sur de telles technologies, ce sont les entreprises privées qui décideront comment les déployer. Considérez Google. Sundar Pichai, directeur général de Google, a inauguré l’an dernier ce qu’il a appelé une nouvelle ère pour Google. Le géant de la rechercher sur Internet serait maintenant une entreprise “IA-first”, c’est-à-dire que la plupart de ses avancées seraient générées par des techniques d’intelligence artificielle. Beaucoup de ces projets échoueront, mais Google ne prend pas de gros paris long termistes par altruisme. Les projets basés sur l’IA qui réussissent pourraient être révolutionnaires. Ils modifieront les industries existantes et enfanteront de nouveaux géants, ces nouveaux business générant de nouveaux profits pour Google.

Néanmoins, chose intéressante, beaucoup d’influenceurs de l’industrie technologique s’accordent sur la nécessité d’un financement public plus important. OpenAI créé par Elon Musk et d’autres “stars” du monde technologique a ainsi reçu des fonds de Microsoft, Amazon et Y Combinator. En d’autres termes, les géants technologiques qui construisent l’avenir cherchent de l’aide pour changer le monde. Nous et les gouvernements en particulier serions donc avisés de les rejoindre tant que nous pouvons encore influer sur les conditions d’usage de ces technologies de rupture.

source

(Visited 71 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*