Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Pourquoi nous avons besoin d’un “Internet” des drones

Drone privacy concerns social issues concept as a group of spy drones with human eye balls collecting private information in a reconnaissance and surveilliance mission.

L’aviation commerciale est née dans les dernières années de la Première Guerre mondiale, et avec elle le contrôle aérien. Après la guerre, la Grande Bretagne et la France se sont empressées de convertir leurs surplus d’avions militaires en avions commerciaux. La densité du trafic aérien et les accidents sont alors devenus des sujets clé. Les régulateurs et les autorités ont réagi en mettant en place des couloirs aériens et des systèmes de navigation par balises. Puis, des tours de contrôle du trafic aérien ont commencé à apparaître au Royaume-Uni vers 1930. Presqu’un siècle plus tard, nous allons revivre la même situation avec l’explosion annoncée du nombre de drones : 1 milliard d’ici 2030. Ils sont devenus en quelques années à la fois assez perfectionnés et abordables pour être utilisés à la fois par des amateurs mais aussi des entreprises de livraison de marchandises, comme Amazon par exemple, de pizzas… Réguler ce nouveau trafic va devenir clé ? Selon Robert J Hall la réponse serait : l’Internet des drones.” C’est l’essence même de son prototype, le Geocast Air Operations Framework (GAOF). Le but étant à terme de concevoir un système centralisé équipé de commandes sécurisées et de contrôles pour tous les acteurs : pilotes de drones, autorité de régulation, police, les entreprises ou les simples citoyens.

La suite ici

(Visited 97 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*