Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Avant le scandale Cambridge Analytica Facebook était sur le point de mettre la main sur les données médicales

CNBC rapporte que Facebook “a demandé à plusieurs grands hôpitaux américains de partager des données anonymes sur leurs patients… dans le cadre d’un projet de recherche”. L’idée était de donner aux chercheurs plus d’informations sur les patients en liant les données des utilisateurs aux dossiers médicaux tout en cachant les détails privés à l’aide d’une technique cryptographique connue sous le nom de hachage. Pour autant, dans le contexte actuel, cela soulève plusieurs questions. Les patients auraient-ils eu le choix de s’inscrire ? Quid de la conformité par rapport à la Loi sur la transférabilité et la responsabilité en matière d’assurance-maladie, qui énonce les règles de protection des données personnelles pour la protection des renseignements médicaux ? Selon Facebook, ce projet n’a “pas progressé au-delà de….”la planification.” Facebook indique aussi que le projet est en suspens pour l’instant pour être en mesure de réaliser “un travail important, y compris… concernant la protection des données des gens”.

La suite ici (Jamie Condlitte)

(Visited 43 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*