Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Ethique : 1 banque mesure et analyse les données cérébrales de candidats potentiels

Voulez-vous travailler dans une banque ? Dans ce cas il faudra d’abord la laisser lire dans votre esprit. Non sérieusement. Et non, ce n’est pas un magicien qui vous fera passer l’entretien. Dans le cadre de son programme d’embauche, le Royal Bank of Scotland Group, un des plus grands groupes bancaires britannique, fait porter aux candidats potentiels une interface cerveau-ordinateur pour mesurer et analyser leur activité neuronale et leur capacité d’attention. Bien que cela puisse vous sembler bénin, voir bizarre même, l’utilisation d’interfaces neuronales dans les entretiens, devrait provoquer une levée de bouclier en matière de protection de la vie privée auprès des organismes de réglementation, ainsi que des particuliers et entreprises concernées. Imaginez être un de ces candidats et que les données de vos ondes cérébrales soient stockées sans garantie qu’elles soient supprimées un jour. Vous pourriez vouloir arrêter et réfléchir sur les implications futures. Les données qui pourraient être recueillies au cours de ces entrevues fourniraient aux entreprises un outil de profilage parfait. Un jour, ce type de collecte de données pourrait devenir la norme et être utilisé pour classer et catégoriser les candidats.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*