Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La physiothérapie pourrait tirer partie du Brainet

Katie-Zhuang-Duke-University-1

Réapprendre à marcher après un accident traumatique est loin d’être aisé. La plus grande difficulté pour que les patients ayant une déficience motrice récupère efficacement est d’envoyer au cerveau les bons signaux.

La meilleure option est actuellement la physiothérapie : grâce à un travail acharné plein de frustration, les patients réapprennent progressivement la séquence d’instructions nécessaire pour pouvoir s’asseoir, marcher, se lever et courir à nouveau. En substance, ils reconstruisent les connexions synaptiques endommagés dans leur cerveau et leur moelle épinière par un apprentissage actif.

Et si demain nous pouvions relier le cerveau d’un accidenté à une personne “valide” pour copier-coller les signaux qui rétabliraient la mobilité ?

La suite ici

(Visited 50 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles