Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les gouvernements testent leurs propres crypto-monnaies

Le peuple suédois abandonne les espèces. Le nombre de billets et pièces de monnaie en circulation est tombé à son niveau le plus bas en trois décennies. Riksbank, la banque centrale suédoise, estime que les transactions en espèces ne représentaient que 15% des transactions dans le retail l’an dernier, contre 40% en 2010 ; grâce en grande partie à l’émergence de services de paiement mobile extrêmement populaires. La banque centrale suédoise s’est donc demandé s’il ne faudrait pas introduire une monnaie numérique soutenue par le gouvernement ? Et si oui, si cette dernière ne devrait pas reposer sur une technologie similaire à celle de Bitcoin ? Riksbank n’est pas la seule banque centrale à s’intéresser sérieusement à la blockchain, la technologie sur laquelle repose le Bitcoin et à d’autres crypto-monnaies. Ces systèmes, appelés aussi livres comptables distribués, s’appuient sur des réseaux d’ordinateurs, plutôt que sur une autorité centrale comme une banque, pour vérifier et enregistrer des transactions sur une base de données commune, pratiquement incorruptible. Les banquiers gouvernementaux à travers le monde estiment que cela pourrait remplacer les espèces et rendre les autres systèmes de paiement plus efficaces.

La suite ici (Mike Orcutt)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*