Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les plus grands “fails” technologiques de 2017

Cette année, les médias sociaux ont menacé la planète, les injections CRISPR faites maison sont devenues virales et un robot de sécurité s’est noyé.

1.Thérapie génique à faire soi-même

Josiah Zayner s’est appliqué une thérapie génique en s’injectant une seringue pleine de produits chimiques constitués grâce à CRISPR, dans un mélange qu’il a lui-même concocté pour renforcer ses muscles.

2. Compte Twitter de Trump

L’année dernière, nous avions listé Facebook sur cette liste comme principal fournisseur de “fake news”. Cette année, la palme revient à Twitter. Plus précisément, @realDonaldTrump. Les tweets du président sont souvent misogynes et ciblent souvent des citoyens lors de tentatives d’intimidation.

3. Juicero

Des investisseurs ont “jeté” 120 millions de dollars pour financer Doug Evans, un végétalien qui s’est comparé à Steve Jobs et dont la technologie semblait potentiellement impressionnante. Mais tout ce que son presse jus parvenait à réaliser, c’était d’extraire le jus à partir d”emballages préformés de 5 $ contenant des matières végétales biologiques. Le 1er septembre, Juicero a mis fin à ses activités.

4. Neutralité d’Internet

En décembre, la Commission fédérale des communications a voté 3-2 en faveur de l’inversion des règles qui avaient fait de la “neutralité d’Internet” un droit.

5. Noyade d’un robot

Le Knightscope K5 est un robot de lutte contre le crime, conçu pour décourager les malfaiteurs grâce à sa gamme de caméras, mais tout le monde n’est pas content de partager l’espace public avec des cônes de sécurité de 300 livres. Finalement, d un K5 s’est jeté dans la fontaine d’un complexe de bureaux et de commerces de détail à Washington, D. C.

6. Jetons EOS

Si vous pensez que les acheteurs de Bitcoin souffrent de tulip-mania, considérez la startup inconnue qu’est Block one. En décembre, elle avait levé 700 millions de dollars en vendant sa propre marque de crédits électroniques, les jetons EOS, aux investisseurs dans ce qu’on appelle une levée de fonds en jetons, ou ICO. Mais les jetons EOS ne donnent à l’acheteur aucun droit spécifique. Les jetons, dit l’entreprise, n’ont pas “d’utilisations, d’objectifs, d’attributs, de fonctionnalités ou de caractéristiques.”

7. Prédictions sur des bébés

Le décodage du génome humain était supposé identifier de quelle façon nous sommes tous liés, ouvrir la voie à de nouveaux médicaments fantastiques et être un monument à la réussite humaine. Il a été depuis dévoyé en test pour vous indiquer si votre nouveau-né aura des capacités musicales ou s’il deviendra prématurément chauve. De tels relevés du génome des nouveau-nés sont devenus courants cette année, surtout en Chine, mais ils existent également aux États-Unis. Le problème, c’est qu’aucune de ces prédictions, surtout concernant les traits de personnalité, n’est fiable.

source (Antonio Regalado)

(Visited 53 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*