Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

San Francisco envisage une taxe robots comme réponse à l’automation

robotic photo

Photo by benjamintarr

Les robots et l’intelligence artificielle pourraient diminuer fortement le nombre d’emplois américains des prochaines décennies. À San Francisco, où les robots exécutent déjà des livraisons de nourriture pour le Eat24 de Yelp et font des cafés lattés dans les kiosques de centres commerciaux, un politicien s’efforce d’avoir toujours un coup d’avance.

Jane Kim travaille pour la ville de San Francisco. Il estime que la taxe sur les robots va devenir indispensable pour compenser la dévastation économique qu’engendrera la robotisation de la main-d’œuvre. Les entreprises qui utilisent des robots pour effectuer des tâches précédemment effectuées par des humains paieraient la ville. Ces fonds publics pourraient être utilisés pour financer la reconversion des travailleurs ayant perdu leur emploi ou bien à financer un revenu de base.

Le Bureau du développement économique et de la main-d’œuvre offre déjà aux résidents qui font face à des difficultés pour trouver un emploi une formation aux soins de santé, à l’accueil, à la construction et à la technologie. Une taxe sur les robots pourrait permettre à la ville de San Francisco de constituer un fond d’aide aux travailleurs à faible revenu.  La taxe pourrait permettre de lancer une expérimentation autour du revenu de base universel, comme celle actuellement en cours à Oakland, en Californie. Le programme offre à environ 100 familles 2 000 $ par mois.

La suite ici

(Visited 1 880 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*