Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

1 startup en IA emploie à bas coût des prisonniers pour former les algorithmes

Image parGerd Altmann de Pixabay

Alors que le discours dominant autour de l’IA est qu’elle automatise le travail, dans la pratique, elle n’a pour l’instant que changer sa nature dans de nombreux cas, créant de nouveaux emplois plus subalternes et plus fastidieux. Le besoin insatiable des algorithmes d’apprentissage en profondeur de s’entraîner à partir de quantités massives de données étiquetées, par exemple, a donné naissance à une industrie artisanale entière d’étiqueteurs humains.

Le New York Times et GQ China ont couvert l’émergence des usines de données en Chine, où les travailleurs passent des heures et des heures à déterminer manuellement le contenu des images ou des passages de texte pour de très bas salaires. Aujourd’hui, une startup nommée Vainu a trouvé une nouvelle source de main-d’œuvre bon marché : les détenus en prison.

L’étiquetage des données n’est qu’un exemple parmi tant d’autres comme le travail des conducteurs de qui s’assoient monotones au volant de voitures autonomes, ou des modérateurs de contenu qui passent sans réfléchir les messages Facebook et les vidéos YouTube au peigne fin pour nettoyer les algorithmes imprécis. Tous ces emplois entrent dans la catégorie de ce que l’anthropologue Mary L. Gray et l’informaticien Siddharth Suri appellent le ” travail fantôme “, un type de travail qui alimente le mirage de l’automatisation mais qui est dévalué parce qu’il est censé être invisible. En d’autres termes, il y a effectivement une “nouvelle classe ouvrière”, mais elle n’est certainement pas “augmentée”.

La suite ici (Karen Hao)

(Visited 33 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*