Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Automation : découvrez la pizzeria robotique Zume

Zume Pizza, une startup de livraison de nourriture basée dans la région de la baie de San Francisco, se développe dans d’autres emplacements au cœur de la Silicon Valley avec l’aide de compagnons robotisés.

Le nouveau robot, nommé nommément Doughbot, est actuellement déployé sur la “ligne de montage robotisée de pizzas” de Zume, où il prépare les pâtes à pizzas 5 fois plus vite que les humains les plus expérimentés. Zume est l’une des nombreuses startups surfant sur les technologies d’automation pour essayer de fusionner cuisine et technologie. A l’image d’Eatsa, qui a fait la une de quelques journaux dans le passé en proposant aux clients de commander des bols sains et peu coûteux à base de quinoa, et ce sans interagir avec un seul être humain. Ces types d’entreprises combinent les ambitions des startups comme DoorDash, Munchery et Postmates en s’épargnant les coûts généralement élevés associés à la production alimentaire et à la logistique.

Zume utilise pour sa part une technologie prédictive pour “parier” sur les pizzas que les gens vont commander. Tôt le matin, Zume produit un inventaire quotidien des pizzas. Puis la startup prévoit le volume total et le type de pizzas pour satisfaire la demande à la journée. De cette façon, Zume n’a pas besoin de cuisiner chaque pizza à partir de rien, tout en s’évitant les pièges de la restauration rapide en servant  des plats pré-cuits .

Les facteurs prédictifs vont de choses simples comme l’heure du jour et le jour de la semaine jusqu’à des événements plus complexes, comme un événement sportif ou la diffusion d’une première à la télévision. Lorsque la demande devient trop élevée, Zume cesse d’être en mode en porte à porte et gare ses camions. La startup déploie alors une flotte de petits véhicules Fiat et des scooters pour livrer les pizzas de manière plus efficace.

L’objectif de Zume est de fabriquer des aliments frais et locaux à des prix raisonnables en diminuant de manière agressive les coûts de fonctionnement liée à la vente d’un produit alimentaire qui repose en majeure partie sur la livraison.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*