Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Baidu délaisse l’Internet mobile pour tout miser sur l’IA

Le 6 décembre 2016, des milliers de traducteurs se sont installés dans des bureaux situés en Chine continentale pour traduire en chinois des brochures, des lettres et des manuels techniques en langues étrangères. Ce marathon a duré 15 heures par jour pendant un mois entier. Les clients qui ont fourni le matériel ont reçu des versions chinoises des originaux  de qualité professionnelle à un prix avantageux. Mais Baidu Inc, la société basée à Pékin qui a organisé cette traduction de masse, a obtenu quelque chose de potentiellement plus précieux : des millions de paires de mots anglais-mandarin à partir desquels former son moteur de traduction en ligne. La Chine est connue pour ses copies, que ce soit de sacs à main de luxe ou de startups. Mais la Chine se réinvente. En particulier sur le domaine de l’intelligence artificielle, les imitations bon marché ne fonctionneront tout simplement pas, spécialement quand les concurrents sont Alphabet, Facebook, IBM et Microsoft. En février dernier, la Commission nationale de développement et de réforme a désigné Baidu – souvent qualifié de Google Chinois – pour diriger un nouveau laboratoire d’intelligence artificielle (IA), signal que Pékin estime que l’entreprise a les qualités requises pour se positionner en tant que champion national dans ce domaine.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
MNB
A propos MNB

Ingénieur en technologie de l'information, passionné par l'innovation et la singularité. Co-fondateur du think tank virtuel Paris Singularity.

Contact: Site web | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*