Laboratoire d'idées Deeptech for good : innovation et prospective

Ce microscope “deep learning” analyse 36 millions d’images par seconde

deep learning microscope

Les médecins ajoutent généralement des produits biochimiques aux échantillons de sang pour détecter d’éventuelles cellules cancéreuses. Ces produits biochimiques attachent ce que les scientifiques appellent des « étiquettes biologiques » aux cellules endommagées, ce qui permet aux instruments de localiser et identifier les différences. Malheureusement les produits biochimiques utilisés endommagent souvent les cellules, ce qui les rend ensuite inutilisables pour d’autres tests. Un professeur de l’University of California a donc inventé un microscope intégrant de l’intelligence artificielle pour localiser beaucoup plus efficacement les cellules cancéreuses. Ce microscope utilise, notamment, le deep learning pour analyser 36 millions d’images par seconde sans endommager les prélèvements sanguins. Cette nouvelle technique est à la fois plus rapide et précise que les méthodes actuelles.

La suite ici

(Visited 137 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :