Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Ces 7 technologies majeures qui façonnent notre futur

Au cours des dernières décennies, plusieurs technologies ont généré des changements radicaux. Nos smartphones et drones bon marché nous font perdre de vue à quelle vitesse ces changements ont eu lieu. Prenez par exemple la télévision. Elle a commencé à devenir populaire il y a environ 70 ans. Beaucoup de gens conservent encore des souvenirs d’avant l’ère TV. Certaines technologies que nous considérons relever de la science-fiction aujourd’hui seront sans doute considérées comme “normales” dans la vie quotidienne de nos enfants, voir dans la notre au cours des prochaines décennies. Voici quelques unes de celles qui vont définir le cadre de notre futur. 

1. Voitures autonomes

Les voitures automatisées pilotées par des ordinateurs existent déjà, mais si cette technologie devient omniprésente elle pourrait radicalement changer la vie de ceux qui y auront accès. L’émergence de voitures autonomes pourrait provoquer d’autres changements. Dans un tel scénario, la notion de propriété individuelle de la voiture pourrait devenir obsolète pour la plupart des gens, supplantée par la possibilité de disposer de véhicules autonomes dès que besoin. Si les voitures autonomes finissent par être les seuls véhicules autorisés sur la route, elles seront tellement informatisées et coordonnées entre qu’elles pourraient leur permettre de se déplacer à des vitesses beaucoup plus élevées que les voitures qu’aujourd’hui. Cependant, l’émergence des voitures autonomes présente aussi des dangers. Quid eds légions de chauffeurs de poids lourds, des chauffeurs de taxi, des chauffeurs privés… ? La voiture autonome pourrait engendrer un chômage de masse et une baisse des salaires, au moins à court terme le temps que ces personnes puissent être formés à d’autres métiers. Les voitures autonomes pourraient également être vulnérables aux pirates informatiques.

2. Réalité augmentée

La technologie de réalité augmentée existe déjà. Imaginez si toute la richesse de l’information à laquelle vous accédez depuis votre téléphone était automatiquement affichable en surimpression de votre champ de vision, sur commande. Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont accros à leurs smartphones. Cette addiction pourrait s’aggraver si l’information apparaissait en temps réel, sans même que vous n’ayez à la chercher dans votre poche. Quid du sens critique vis-à-vis de l’information si nous sommes accoutumée à la visualiser en permanence ?

3. Réalité virtuelle

Les dispositifs de réalité virtuelle existent déjà sous certaines formes simples, tels que le casque de réalité virtuelle Oculus Rift et le VIVE. Dans les scénarios de science-fiction les plus futuristes, comme The Matrix par exemple, cette réalité virtuelle est totalement indiscernable de la réalité réelle. L’utilisateur expérimente une série de mouvements et d’inputs sensoriels qui simulent parfaitement la réalité. Ce degré de perfection n’est pas susceptible d’être atteint prochainement, mais l’intérêt croissant pour la réalité virtuelle pourrait accélérer le développement à court terme de dispositifs simulant des interactions visuelles, auditives et tactiles. A tel point que votre cerveau pourrait peu à peu ne plus faire la différence. 

La réalité virtuelle pourrait par exemple nous permettre d’économiser beaucoup de temps sde transport. Les bureaux et même certains magasins de détail pourraient devenir inutiles. Vous pourriez contacter des amis ou des proches très éloignés presque instantanément en bénéficiant d’une simulation assez crédible raisonnable de présence physique réelle. Imaginez avoir quasiment la même conversation que vous auriez dans un café avec un ami proche qui vit de l’autre côté du monde. Ou mieux encore, pourquoi ne pas aller ensemble voir certaines montagnes, ou visiter les copies virtuelles des merveilles du monde, ou expérimenter une simulation de Mars ensemble ? Quels que soient les bénéfices exotiques, une réalité virtuelle massive pourrait présenter également des risques importants. Transformer drastiquement la façon dont les humains interagissent entre eux pourrait affecter le contenu de ces interactions de manière imprévisible. Cela pourrait également entraver notre capacité à interagir “normalement ” dans la réalité. La notion d’identité pourrait également être compromise.

4. Modification du génome humain

Bien que la “modification génétique” nous semble encore une idée futuriste, nous modifions délibérément la composition génétique des organismes vivants depuis les premiers jours de l’agriculture humaine et de l’élevage. Jusqu’à présent, nous ne nous sommes pas gênés pour appliquer des modifications génétiques en utilisant des techniques de plus en plus élaborées. Modifier le génome humain est une perspective effrayante mais réaliste à court terme. Si un tel processus devenait peu coûteux et généralisé, nous pourrions éliminer la plupart des maladies héréditaires, et les afflictions graves comme la drépanocytose et Huntington. Nous pourrions également diminuer les prédispositions génétiques à contracter des maladies cardiaques ou le cancer. Néanmoins, cette ingérence dans notre ADN est risquée, elle pourrait provoquer des effets imprévisibles sur la santé voir la personnalité. Si ce processus était d’abord coûteux, les premiers à en bénéficier seraient probablement les riches (qui bénéficient déjà d’avantages économiques substantiels). Les inégalités seraient renforcées encore davantage entre ceux pouvant se permettre ces traitements, et les autres.

5. Voyages spatiaux et colonisation

La colonisation d’autres mondes et de lunes, n’a pas encore commencé. Elon Musk veut y remédier avec SpaceX pour établir une colonie martienne d’ici en 2025, c’est demain! En raison des immenses contraintes techniques et aux coûts associés à la colonisation interplanétaire, peu de personnes se déplaceront sur la Lune ou Mars dans les prochaines décennies. Les premières colonies seront très petites et de nature scientifique, dédiées à étudier attentivement les conditions de leur environnement inhospitalier pour développer des systèmes durables. Cependant, d’autres colonies spatiales à vocation commerciale pourraient aussi apparaître  une industrie petite mais en pleine croissance prévoit d’extraire les ressources des astéroïdes. Ces deux types de colonies pourraient constituer le moteur de nombreux progrès technologiques, voir résoudre certaines des pénuries auxquelles la civilisation humaine risque de faire face dans les décennies à venir.

6. La fin du vieillissement

La question de savoir si le vieillissement biologique peut être arrêté reste controversée, mais une petite communauté de scientifiques essaie d’en trouver les clés. Si elles y parviennent, les effets seront profonds. De tels traitements ne nous rendraient pas immortels. Nous serions toujours vulnérables aux maladies, aux accidents, à la violence … Chose intéressante, le vieillissement est le principal facteur source d’un large éventail de maladies. Beaucoup deviendraient bien moins fréquentes si la population devait arrêter naturellement de vieillir. Si les décès liés au vieillissement devenaient assez rares, ce changement pourrait avoir de vastes répercussions sur la façon dont nous planifions leur vie. Les vies professionnelles et les mariages pourraient durer des siècles plutôt que quelques décennies. Les jeunes défavorisés seraient encore plus désavantagés. Les jeunes générations pourraient être très largement freinées dans leur prise de “pouvoir”. Cela nous conduirait à une structure sociale où les très anciens contrôleraient la majeure partie du pouvoir dans la société, avec peu d’opportunité pour les jeunes générations.

7. L’IA intégrée à notre quotidien

Dans un avenir proche, les systèmes d’intelligence artificielle (IA) sont susceptibles d’être beaucoup plus “intelligents” que les assistants numériques comme Siri et Alexa, ce qui pourrait engendrer des transformations sociales profondes. Si les IA restent nettement moins “intelligentes” qu’un humain typique, elles pourraient potentiellement être spécialisées pour prendre en charge un grand nombre de tâches aujourd’hui alloué aux humains. Si ce changement était massif et assez rapide, il pourrait réorganiser complètement, voire supprimer, le concept de “travail” tel que nous l’entendons. Nos assistants IA de poche, à mesure que les technologies d’IA les rendent capables de prédire avec précision nos envies, prendraient des décisions de bas niveau pour nous en fonction de ces connaissances sans nécessairement avoir notre aval. Cette perspective appelle à la prudence. Même dans un scénario “rose” et non apocalyptique, la transition d’une économie fondée sur le travail humain vers une autre économie basée sur les capacités de l’IA devrait être anticipée pour éviter des périodes de pauvreté, de chômage, et que des populations en profitent pour pour profiter de leurs intérêts de manière disproportionnée. Enfin, la conception d’IA de plus en plus intelligentes pourrait nous conduire vers des IA générales voir super-intelligentes. Ces progrès continus ont le potentiel de changer l’histoire de notre évolution.

source (Doug Moore)

(Visited 140 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*