Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Comment vivrons-nous lorsque tous les robots auront pris nos emplois ?

 

George Osborne est supposé annoncer qu’il a budgété le test de poids lourds autonomes sur les routes britanniques. Ce faisant, il annoncera implictement le début d’une nouvelle ère, l’ère de l’automation qui impactera dramatiquement les perspectives d’emploi de millions de britanniques.

La Bank of America a récemment affirmé qu’en une génération les machines se substitueraient à aux humains pour presque la moitié des emplois industriels, ce qui économiserait 9 000 milliards. Les effets de ce changement technologique seront aussi profonds et importants que ceux de la première révolution industrielle. Deloitte a déclaré que depuis 2001 l’automation avait déjà supprimé 800 000 emplois. D’ici 10 ans plus de 11 millions d’emplois britanniques ont de fortes chance d’être automatisés. Pourquoi le gouvernement ne s’attaque pas au problème ? Il n’y a aucune structure comme un ministère dédié à ces nouvelles technologies. Si un robot conduisant un poids lourd peut sembler effrayant, ça n’est l’est pas plus qu’une voiture sans cheval en 1890.

Il suffit de regarder dans le rétroviseur pour appréhender l’échelle du changement à venir. Le première âge des machines a créé le capitalisme et changé notre société pour toujours. Nos villes ont été façonnées par la révolution industrielle. Elle nous a apporté les chemins de fer, les mairies, les bibliothèques, les musées, les parcs… Cette vague industrielle a créé des richesses mais aussi permis de grands progrès sociaux. Mais ne nous voilons pas la face. Elle a aussi engendré la misère, le travail des enfants, les maladies infectieuses… la révolte. A tel point qu’à un moment les soldats britanniques étaient plus nombreaux à contenir les Luddites qui cassaient les nouvelles machines plutôt qu’à combattre Napoléon.

Aujourd’hui la combinaison des capteurs, des capacités de traitement informatique, de mémoire et de communication rendent chaque objet plus intelligent. Les résultats seront positifs pour la population mondiale. Mais parallèlement des millions d’emplois auront disparu dans la prochaine décennie. Les nouvelles technologies vont exacerber cette tendance.

Contrairement aux précédentes vagues de progrès industriel, ce ne sont pas uniquement les emplois manuels qui sont menacés par l’automation. Des machines diagnostiquent les maladies, écrivent des rapports annuels, effectuent des recherches sur les affaires pénales pendant les procès, conçoivent des programmes et nous versent le café… Selon Richard et Daniel Susskind, ce sont les métiers comme médecin, avocat, comptable et ingénieur qui seront les premiers touchés par les progrès des machines.

Or le gouvernement n’est idéologiquement pas équipé pour relever les défis auxquels nous ferons face dans ce nouveau monde.

La suite ici (Tom Watson)

(Visited 114 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*