Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Des chercheurs ont découvert le “bouton STOP” de CRISPR

La technologie d’édition de gènes CRISPR est beaucoup plus facile à utiliser que les outils antérieurs. Cette dernière a rapidement incarné une percée majeure ayant des implications phénoménales pour le génie génétique. Si CRISPR a le potentiel de transformer les cultures agricoles, les virus et les cellules animales (y compris les cellules humaines), la technologie manque encore un peu de finesse. Parfois, elle modifie les cellules voisines que les scientifiques ne veulent pas changer, ce qui peut entraîner des résultats non désirés voir indésirables. Une équipe de chercheurs de l’Université de Californie a découvert que certaines protéines anti-CRISPR pouvaient protéger les cellules non ciblées contre les effets de l’outil d’édition génétique.

La suite ici

(Visited 69 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*