Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La Chine est le première importateur mondial de robots industriels

Robots covered in plastic sheets are seen at a plant of Kuka Robotics in Shanghai, China August 13, 2014. REUTERS/Pete Sweeney/File Photo

La société chinoise, Midea Group, qui fabrique des machines à laver, des climatiseurs et d’autres appareils ménagers vient de proposer plus de 5 milliards de dollars pour acquérir l’une des plus grandes entreprises de robots industriels au monde, Kuka, une entreprise allemande. Est-ce une surprise ? Pas vraiment. D’après les données fournies par l’International Federation of Robotics, la Chine a massivement importé des robots au cours des derniers années. En fait, la Chine est devenu le premier importateur mondial. Et ça n’est pas terminé. Toujours d’après l’IFT, la Chine compte 36 robots pour 10 000 travailleurs humains, comparativement aux 164 pour 10 000 aux Etats-Unis, et 478 en Corée du Sud. Si la plupart des robots chinois viennent d’autres pays, le gouvernement et les industriels oeuvrent pour faire passer l’empire du milieu du statut d’usine du monde à celui d’innovateur n°1.

La suite

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*