Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

La Chine futur leader mondial de l’IA ?

Si tout se passe comme prévu, la Chine espère devenir le leader mondial de l’intelligence artificielle (IA) d’ici 2030. En cas de succès, l’initiative “moonshot” de Pékin, récemment dévoilée par le gouvernement, pourrait changer la donne non seulement pour la société chinoise mais aussi pour la géopolitique mondiale. Mon pari est que la Chine atteindra son objectif au cours de la prochaine décennie, en partie à cause du chemin déjà parcouru.
Alors qu’une grande partie du monde manque aujourd’hui de direction claire, la Chine dispose d’un avantage concurrentiel dans sa capacité à combiner une directive gouvernementale forte et descendante avec des innovations locales fortes. En outre, la Chine dispose d’un réservoir abondant de données pour former des algorithmes d’apprentissage d’IA, grâce à son énorme population d’utilisateurs d’Internet, plus de 700 millions. L’écosystème prospère de l’Internet mobile chinois constitue un laboratoire de tests précieux pour les chercheurs en IA. Ils peuvent ainsi collecter et analyser des données démographiques précieuses, des données transactionnelles et comportementales volumineuses, et mener des expériences à grande échelle à un niveau beaucoup plus élevé que leurs homologues étrangers.

Les politiques incitatives du gouvernement chinois ont accéléré les innovations à travers un large éventail d’acteurs technologiques dans le pays. Des géants de l’Internet tels que Baidu, Alibaba et Tencent, des start-up émergentes comme iCarbonX et SenseTime, ainsi que des “licornes” (des sociétés qui ont atteint un milliard de dollars mais non côtées en bourse) comme Didi Chuxing et Xiaomi adoptent déjà l’IA dans leurs opérations. Baidu, par exemple, a modifié sa stratégie d’entreprise “mobile-first” en devenant, comme Google, “AI-first”. De plus, la start-up chinoise de soins de santé iCarbonX construit un “écosystème” numérique utilisant l’IA pour collecter les  données biologiques et psychologiques des utilisateurs, et leur fournir ainsi un service prédictif de diagnostic de santé personnalisé. Et si le plus grand défi était géopolitique ? Selon un rapport inédit du Pentagone cité par Reuters, le gouvernement américain considère les investissements chinois dans les start-up américaines spécialistes de l’IA comme une menace potentielle pour la sécurité nationale.

La suite ici (Edward Tse)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*