Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Lacet neuronal : préserver la singularité humaine dans la concurrence contre les machines

Une technologie susceptible d’arriver d’ici 5 à 10 ans pourrait-elle nous préserver d’une automation trop rapide qui s’accompagneraient de troubles sociaux sans précédent à l’échelle mondiale ? Lire vos ondes cérébrales  pour créer un pont entre nos cerveaux, le cloud et l’intelligence artificielle (IA) pour nous relier à des machines par simple pensée. Si cette technologie semble encore lointaine, des centaines de milliers de personnes dans le monde disposent déjà d’implants connectés à leurs cerveaux. Jusqu’à présent, tous ont été implantés pour des raisons médicales ; le plus commun étant l’implant cochléaire qui permet aux sourds d’entendre en stimulant le nerf auditif. De plus en plus, les patients atteints de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer testent ce type de technologie dans l’espoir de contourner leurs maladies. Et l’initiative BRAIN du président Obama, annoncée en 2013, a alloué 70 millions de dollars à la DARPA pour relancer le domaine des implants cérébraux. Pour que les humains battent les machines, ou du moins restent compétitifs au 21e siècle, nous devrons probablement suivre ce chemin ; et nous connecter directement à elles.

Si les humains ne développent pas ces implants ou casques, des centaines de millions d’emplois pourraient être pris par des robots, et non remplacés. L’automatisation de ces emplois, ou l’automation, touchera probablement aussi les cabinets d’avocats, les entreprises d’ingénierie et même les politiciens. Tous pourraient être remplacés un jour par des machines disposant d’algorithmes de plus en plus performants et, espérons le plus altruistes. Les prothèses neuronales pourraient constituer un remède pour accompagner et tirer partie de cette transformation. Elles permettraient de préserver la singularité humaine dans la concurrence contre les machines. Mais il faudra plus encore. Les membres augmentés, les organes bioniques et l’utilisation répandue de technologies comme l’exosquelette deviendront indispensables pour concurrencer la force robotique.

source

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*