Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Le futur quantique de la Chine

Après des décennies de dépendance aux technologies développées à l’étranger, la Chine aspire non seulement à rattraper le niveau de développement technologique de l’Occident, mais surtout à le dépasser, par le biais d’une stratégie nationale. Pékin s’efforce de devenir un leader mondial dans le domaine de la technologie quantique par le biais d’investissements publics massifs qui pourraient s’élever à des dizaines de milliards de dollars dans les années à venir. Dans le cadre de son 13e plan quinquennal, lancé en 2016, la Chine a lancé un ” mégaprojet ” autour des communications et de l’informatique quantiques, qui vise à réaliser des percées majeures dans ces 2 domaines d’ici 2030, notamment au travers de l’expansion de l’infrastructure nationale chinoise des communications quantiques, du développement d’un prototype général d’ordinateur quantique et de la construction d’un simulateur. La Chine est également en train de construire le Laboratoire National des Sciences de l’Information Quantique qui pourrait constituer le futur centre de gravité pour la recherche et le développement.

Les investissements dans la technologie quantique ont déjà commencé à porter ses fruits. En 2016, la Chine a ainsi lancé le premier satellite quantique au monde. Le pays est en train d’achever et d’étendre une infrastructure nationale destinées aux communications quantiques, ce qui pourrait renforcer la sécurité de l’information. Les scientifiques chinois ont établi de nouveaux records mondiaux dans le domaine de l’enchevêtrement multiparticulaire, un indicateur clé pour mesurer les progrès de l’informatique quantique. Et les géants chinois de la technologie (comme Alibaba et Baidu) investissent également massivement dans leurs propres initiatives quantiques. Alibaba a notamment lancé des services d’informatique quantique via une plate-forme de cloud computing basée sur un processeur quantique de 11 qubits. L’armée chinoise et l’industrie chinoise de la défense s’intéressent également de près à la technologie quantique. La Chine remet maintenant en question le leadership des États-Unis dans le domaine des technologies émergentes. Et bien que les États-Unis aient été à l’avant-garde de la science quantique, l’écosystème américain de l’innovation a fait face certains obstacles comme le manque d’investissements ou la pénurie de personnel qualifié.

La suite ici (Elsa B. Kania)

(Visited 41 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*