Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Les entreprises de technologie chinoises façonnent les normes de reconnaissance faciale de l’ONU

Image par PIRO4D de Pixabay

Les géants chinois de la technologie façonnent les normes des Nations Unies en matière de reconnaissance faciale et de surveillance vidéo, selon un rapport du Financial Times basé sur des documents qui ont fait l’objet de fuites.

Les normes ratifiées par l’UIT, dont le siège est à Genève et qui compte 193 Etats membres, sont plus souvent adoptées comme politiques par les pays en développement d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, où le gouvernement chinois a accepté de fournir des infrastructures et des technologies de surveillance dans le cadre de sa “Belt and Road Initiative”, note le rapport du FT.

La rédaction de normes donne aux entreprises un avantage sur le marché puisqu’elles sont en mesure d’élaborer des règlements qui correspondent aux spécifications de leur propre technologie exclusive. Ces dernières années, les entreprises chinoises ont accru leur influence au sein des organismes internationaux de normalisation, tels que l’UIT et l’ISO, au fur et à mesure que leur ambition mondiale augmentait. Les normes de l’UIT, dont l’élaboration et l’adoption prennent généralement environ deux ans, ont une grande influence sur l’établissement des règles dans les pays africains car ils n’ont pas les ressources nécessaires pour élaborer eux-mêmes des normes, selon le FT. Les données des pays africains sont également très importantes pour les entreprises technologiques chinoises, qui cherchent à améliorer leur reconnaissance faciale, en particulier pour les personnes de couleur.

Les entreprises technologiques chinoises (en particulier Huawei Technologies, Hikvision, Dahua et ZTE) fournissent des technologies de surveillance s’appuyant sur l’IA dans 63 pays, selon un rapport publié en septembre par le Carnegie Endowment for International Peace think tank. L’empreinte croissante des entreprises technologiques chinoises, en particulier dans le domaine de la reconnaissance faciale et de la surveillance, a suscité des préoccupations croissantes en Occident. Huit entreprises de technologie chinoises, dont Dahua, ont été ajoutées à la liste des entités du gouvernement américain plus tôt cette année en raison de leur rôle dans les violations des droits de la personne perpétrées contre les groupes minoritaires musulmans en Chine, y compris les Ouïgours.

La suite ici (Meng Jing)

(Visited 9 times, 1 visits today)

Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*