Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

L’IA de Google DeepMind donne la capacité aux robots de « rêver »

Dans la foulée de récentes découvertes neuroscientifiques relatives au rôle prépondérant des rêves dans la consolidation de la mémoire, Google DeepMind est en train de concevoir une nouvelle technologie permettant aux robots de « rêver » pour d’améliorer leur taux d’apprentissage. DeepMind a réussi à enseigner à l’IA à jouer à des jeux vidéo anciens comme Breakout et Asteroids. En imitant les processus cognitifs mis en jeu pendant que nous rêvons, les chercheurs de DeepMind ont réussi à augmenter la vitesse d’apprentissage par 10. Pourquoi c’est important ? Pour comprendre, il faut différencier les systèmes d’IA entraînés via l’apprentissage supervisé de ceux formés via l’apprentissage non supervisé. Jusqu’ici, la plupart des exploits accomplis par l’IA l’ont été à l’aide de l’apprentissage supervisé qui nécessite d’importants volumes de données. Nous humains avons une approche plus proche de ce que les programmeurs appellent l’apprentissage non supervisé. Le système expérimente par lui-même pour identifier les bénéfices liés à chacune de ses actions. Ce type d’apprentissage est habituellement beaucoup plus long que l’apprentissage supervisé parce qu’il implique l’expérimentation.

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par les NBIC, la singularité et le transhumanisme - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*