Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

L’ingénierie génétique pourrait sauver ou détruire l’humanité

Quelle est la probabilité que l’humanité s’autodétruise ? Plusieurs scientifiques ont étudié cette probabilité, et le calcul de base est simple. Les paramètres clés sont le nombre de personnes capables de détruire la planète et la probabilité qu’elles le fassent. Au XXe siècle, les gens du monde entier ont pris conscience d’une menace existentielle pour la civilisation. Cette possibilité est à l’époque devenue un critère majeur des stratégies politiques des deux superpuissances du monde du moment, les États-Unis et l’Union soviétique. La menace provenait des technologies sous-jacente aux armes nucléaires, qui laissaient entrevoir un scénario “cauchemar” de destruction mutuelle. Le changement climatique constitue pour certains le même type de menace.

Une nouvelle technologie fait aussi peser une menace à l’échelle mondiale. L’ingénierie génétique facilite de façon inédite la capacité de créer des organismes pouvant tuer un grand nombre de personnes, voir tout le monde en cas de pandémie mondiale. Cette même technologie permet aux chercheurs de concevoir des virus et des vaccins capables de s’attaquer à des cibles génétiques pour soigner, ou à contrario qui pourraient tous nous tuer.

La suite ici

(Visited 54 times, 1 visits today)

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Co-fondateur de Paris Singularity, think&do tank virtuel d'empowerment citoyen Prospectiviste passionné par la 4e révolution "industrielle"/singularité impulsée par les technologies NBIC(Nano/Bio/Info/Cogno)

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*