Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

Pourquoi vous pourriez vouloir un jour avoir une interface cerveau-ordinateur ?

cerveau photo

Implanter une micro-puce à l’intérieur du cerveau pour augmenter ses capacités mentales relève depuis longtemps de la science-fiction. Depuis peu, l’interface cerveau-ordinateur est soudainement devenue la nouvelle technologie faisant l’actualité. 
Le printemps dernier, Elon Musk a lancé une nouvelle société, Neuralink, pour le faire. Facebook, lors de sa conférence F8, a dévoilé une vidéo d’un patient atteint de sclérose latérale amyotrophique qui tape du texte simplement en y pensant. Plus tôt encore, Bryan Johnson, un entrepreneur qui en 2013 a fait le buzz en vendant son entreprise, Braintree, à Paypal pour 800 millions de dollars, avait anticipé ce mouvement. L’année dernière, il a utilisé 100 millions de dollars pour lancer Kernel, une entreprise qui ambitionne de concevoir et implanter des puces dans les crânes de personnes atteintes d’une forme de maladie neurologique pour reprogrammer leurs réseaux de neurones et restaurer certaines de leurs capacités perdues.

Nous humains régnons actuellement sur la planète Terre, parce que nous sommes la forme d’intelligence la plus « puissante ». Nous décidons qui nous mangeons, quels animaux sont dignes d’être des animaux de compagnies, lesquels nous laissons disparaître, lesquels nous voulons sauver, lesquels nous chassons ou laissons se reproduire. Or, nous développons actuellement une nouvelle forme d’intelligence sous la forme d’une IA dont les capacités croissent très vite. Pour que les humains restent pertinents d’ici quelques décennies, il pourrait ne pas y avoir d’autres choix que de débloquer notre cerveau et de prendre en main notre évolution cognitive.

La majorité des personnes estiment que l’amélioration cognitive est quelque chose de nouveau. Ce n’est pas le cas. Nous disposons déjà de différentes formes d’augmentation. Avoir accès à une éducation privée par exemple pourrait être considérée comme une forme d’amélioration. Nous, humains, faisons tout notre possible pour maximiser notre bien-être. Booster notre cerveau au travers de technologies n’en est que la continuité. La véritable question étant que des milliards de personnes y aient accès, tout comme aujourd’hui l’éduction. 

La suite ici

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*