Think&Do Tank virtuel pour que la 4ème révolution "industrielle" / singularité impulsée par les NBIC soit éthique & sociale

L’espace : mine d’or du 21e siècle ?

Albator

Le futur est déjà là, on est là pour vous le rappeler chaque semaine. Aujourd’hui nous allons prendre un peu, voir beaucoup de hauteur.
L’Homme vit sur Terre.
Si nous naissons et grandissons pour la plupart avec cette conviction implicite, elle pourrait devenir fausse plus vite que beaucoup d’entre nous ne le pensent. A coups de centaines de millions de dollars, des entreprises comme SpaceX ou Blue Origin veulent démocratiser l’espace. Dans moins de 5 ans, SpaceX prévoit de lancer une fusée par semaine.
Et l’espace s’ouvre aux particuliers.
Si la recherche spatiale a longtemps été le domaine privé des agences spatiales, l’ingénieur Shaun Whitehead vient d’ouvrir une porte des étoiles. Son projet ThumbSat va bientôt permettre à tout étudiant, écolier, chercheur, amoureux de l’espace ou simple curieux… de se lancer dans l’exploration spatiale grâce à des « microsatellites ». Dans quelques années vous pourriez acheter un microsatellite sur Amazon. Vous pourriez même devenir entrepreneur de l’espace.
Là où il y a des opportunités vous trouverez toujours des pionniers prêts à partir à la conquête de l’Ouest. La conquête, cette fois, sera celle de l’espace. Peu probable me direz-vous ? En êtes-vous certains ?

Les astéroïdes sont les mines d’or du 21e siècle.
Considérez l’astéroïde Ryugu : il est fait de tonnes de nickel, fer, cobalt et d’eau. Sa valeur est estimée à 95 milliards de dollars. En s’aventurant un peu plus profondément dans l’espace vous trouverez des butins encore plus gigantesques. Davida, par exemple, est un astéroïde dont la valeur est estimée à 100 000 milliards de dollars, c’est 5 fois le PIB des Etats-Unis. Des entreprises comme Planetary Resources, appuyées par des personnes telles que Larry Page et Eric Schmidt, ont déjà lancé des satellites pour scanner les astéroïdes les plus prometteurs. D’après les experts, des entreprises pourraient d’ici 10 ans lancer une mission d’exploitation minière. Mais en ont-elles le droit ? Qui va détenir l’espace ?
Après avoir pris beaucoup de retard, un important projet de loi a été adopté par le Sénat américain l’an dernier. Le Space Act of 2015 pourrait accélérer le développement d’une industrie spatiale privée. Après les océans, l’espace va-t-il devenir le nouveau terrain de jeu d’intérêts économiques et géopolitiques ? space_cachedProbablement. Sous peu, n’importe quel américain qui réussira à extraire des ressources naturelles se trouvant dans l’espace pourrait en être propriétaire. Le président Obama a entériné le U.S. Commercial Space Launch Competitiveness Act reconnaissant ce droit. Quid de l’Union Européenne ou de la France ? Des entreprises privées pourraient un jour avoir le droit d’extraire et de revendre les ressources spatiales comme le platine ou de l’eau par exemple. Vivrons-nous un jour la COP 121 de l’espace qui dénoncera la pollution liée à une surexploitation minière des astéroïdes ?
L’espace est donc une immense pépite, une poule aux œufs d’or. De telles richesses attireront probablement des vautours prêts à tout pour se les accaparer. Qui protégera les pionniers de la conquête de l’espace de ces pirates de l’espace ?

Partager cet article: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneShare on RedditShare on Tumblr
Loïc Bardon
A propos Loïc Bardon

Futurologue passionné par la 4e révolution "industrielle" impulsée par les NBIC, et par la singularité - Co-fondateur du think&do tank virtuel Paris Singularity - Membre actif de l'institut de recherche technologique virtuel envisioning.io

Contact: Twitter | Plus d'articles

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Espace : vous êtes en train de vivre une nouvelle conquête spatiale - Paris Singularity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*